La Fédération Française de Football Américain vous a envoyé un message. S'il ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

Newsletter FFFA - Eté 2016     Vendredi 29 juillet

www.fffa.org



     Newsletters

 Inscription
 Désinscription

     Acrobat reader

 Pour pouvoir lire les fichiers PDF,
   téléchargez le lecteur Acrobat Reader ici.

   Get Acrobat Reader

 
 

     EDITO DU PRESIDENT
  Eté 2016

Alors que le temps s'avère enfin un peu plus clément, une actualité endeuillée reflète notre monde de rapports asymétriques où haine, peur, violence et agression suscitent répression et restriction des libertés dans une spirale négative.
Nous sommes profondément émus par l'intensité des attaques et évidemment solidaires des victimes et de leurs proches.

Même si le mot "valeurs" est bien galvaudé, il est loisible de penser qu'une des réponses à cette situation tient à la (re)connaissance d'autres cultures. C'est, modestement, une de nos missions car, au-delà de l'affrontement réglementé sur les terrains ou dans les gymnases, le respect, l'échange, l'apprentissage et l'acceptation de l'autre sont des éléments d'ouverture sociale et culturelle nécessaires dans un monde dit globalisé et une vertu des sports collectifs tels que ceux de nos trois disciplines.

Notre saison s'est achevée par des finales souvent spectaculaires et disputées pour lesquelles j'entends ici féliciter les participants et aussi remercier tous les organisateurs et leurs équipes : les Anges, les Falcons, les Kangourous, les Molosses, Pau Cheerleading et les Spartiates. Les clubs sont les organismes qui font vivre la fédération.

D'ailleurs, nous avons conclu 2015-2016 avec un nombre de licences record, tout proche des 23 000 ; si cette progression reste modeste en soi, elle est un signe de bonne santé en dépit des difficultés que connaissent nos clubs de par la baisse des ressources publiques.

C'est la preuve du dynamisme qui nous anime collectivement et que la fédération entend entretenir et développer grâce aux différentes initiatives que l'équipe fédérale élue le 30 mai 2015 a généré.
Pour rappel, je citerai le doublement du fonds de développement finançant les projets des clubs, le conventionnement des ligues dont un élément de base est la mise en place d'un conseiller technique régional (CTR), vecteur de structuration et de professionnalisation, l'institut de formation (IF3FA) et l'utilisation croissante des outils de formation en ligne, tous ces projets portés par l'équipe emmenée par le DTN, Olivier Moret, et dont j'ai augmenté les effectifs significativement dans ce but. Une attention particulière a été portée à une meilleure intégration du cheer et des cheerleaders au sein de la fédération, dans les processus de formation des entraineurs et des juges et avec la présence d'une spécialiste de la discipline au sein de la DTN.

D'autres projets sont en cours (labellisation, mini-foot...) et se concrétiseront au cours de la nouvelle saison.
 
     LA FFFA
  Retour en images sur les événements de la saison

Finale du championnat de France de Cheerleading et de Cheerdancing
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_1396447137.jpg

 
 

Finale FLAG 16
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_795800406.jpg

 
 

Challenge féminin
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_184405662.jpg

 
 

Finale U19
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_626917356.jpg

 
 

Finale D3
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_1681631949.jpg

 
 

Finale D2
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_2080824924.jpg

 
 

Finale Elite
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_1079302439.jpg

 
 

Crédits photos : Thomas DEPAEPE / François-Noël MARTIN / footricain.net / Annick BLUSSON / Julien JOSEPH / football americain 69 / Lionel FRIEDERICH
 
  Retour sur les chiffres de la saison

Licenciés FFFA 2015/2016 : 22 962


Répartition par discipline


CHEERLEADING : 3049 soit 13,3%
FLAG : 3779 soit 16,5%
FOOTBALL AMERICAIN : 16 134 soit 70,3%


Licenciés FFFA 2014/2015 : 22 136

CHEERLEADING : 2648
FLAG : 3389
FOOTBALL AMERICAIN : 16 099

Pour cette saison 2015/2016, le nombre de licenciés a augmenté d'environ 4%.
 
     DTN
  Continuer à aller de l'avant

La saison venant de s'achever, il est nécessaire de faire le bilan du travail abattu par la nouvelle DTN installée depuis le 16 octobre et ma nomination officielle.

Je me souviens que j'avais titré mon premier édito « aller de l'avant ». Il me semble qu'à la lecture des actions engagées, et sans tomber dans l'auto satisfaction, cette nouvelle équipe ait fait preuve d'un engagement total dans ses missions.

Laissez-moi vous faire un petit inventaire des projets les plus marquants.

Le président y fait allusion dans son édito, l'instauration d?un « Fonds de développement » à destination des clubs en parallèle du « conventionnement des ligues » totalement repensé et surtout financé est le fruit de la volonté des techniciens. Espérons que la future équipe veuille continuer à développer ces deux projets !

En ce qui concerne le secteur de la FORMATION, citons pêle-mêle l'Institut de Formation de la FFFA « IF3FA » qui a connu de nombreuses améliorations et qui est d'ores et déjà relooké, boosté, plus ergonomique. Comme nous n'avons cessé de vous l'expliquer, nous sommes passés d'une maquette expérimentale à un produit plus puissant et à même de répondre à vos demandes. « IF3FA » est maintenant la plateforme de ressources et de compétences où entraineurs, arbitres, juges et dirigeants vont aller se former, s'informer sans bouger de chez eux.

Demain, les services rendus par IF3FA seront encore optimisés et en plus de « clinics d'entraîneurs », de partages d'expériences, cette plateforme sera un lieu d'échanges et de réflexion commune sur différents sujets. Des forums sur différents sujets : « le foot jeune », « l'animation », « la formation » « le cheerleading jeune » seront renouvelés et régulièrement programmés par Dany BONNORONT et Pierre TROCHET
 
     FOOTBALL AMERICAIN
  Retour sur le deuxième camp de perfectionnement de football américain féminin

Le deuxième stage féminin a eu lieu du 8 au 10 juillet 2016 sur les installations des Spartiates d'Amiens. Au total, ce sont une trentaine de joueuses, venues de toute la France, qui ont participé au deuxième camp de perfectionnement de football américain féminin.

Angélique FOUQUES, stagiaire sur le camp, partage sa jeune expérience du football américain !
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_1002909306.jpg

 
 

" Ca fait un an que je pratique le football américain avec les Conquérants de Caen. J'ai découvert le foot us via des photos postées sur les réseaux sociaux, ça m'a attiré ! Je pratique également le basket depuis 17 ans en compétition et j'ai commencé le football américain cette saison. C'était plutôt une année de transition pour moi, je cherchais un autre sport et plutôt un sport américain.

Au niveau de mon club, comme c'est une création d'équipe, il y a le côté solidaire, apprendre ensemble et commencer à jouer ensemble.

Sur le plan physique, ce qui change du basket, c'est surtout les contacts mais aussi les nouvelles techniques et le côté tactique à assimiler qui sont super intéressantes.

Au niveau du camp, j'avais déjà participé au premier stage à Thonon-les-Bains. Ce qui est top sur ce type de rassemblement c'est déjà de pouvoir échanger avec d'autres filles qui pratiquent, se regrouper avec des filles de toute la France c'est hyper enrichissant je trouve. Le fait d'être coachée par des professionnels qui ont une grande expérience c'est vraiment bien pour nous. Ca nous permet de progresser ; en club, on a pas l'occasion de s'entraîner qu'entres filles et là c'est hyper cadré, on apprend limite plus en un week-end qu'en 6 mois d?entraînement.

Sur ce stage, on était 5 joueuses des Conquérants à être présentes, c'est bien car ça permet aussi de progresser collectivement avec notre équipe, c'est important. Ca nous permet également de retransmettre à nos coéquipières ce qu'on a appris.

Le but de notre équipe serait d'intégrer le challenge pour la saison prochaine, on espère qu'on aura pas mal de recrues. On s'entraîne 2 fois par semaine dont une pratique avec des joueurs plus jeunes. Le but reste quand même d'augmenter le nombre de joueuses au sein de l'équipe pour avoir deux créneaux 100% féminin.

Crédit photo : FFFA
 
  Retour sur le stage d'été de l'équipe de France senior

A l'issue du troisième stage de la saison, les joueurs de l'équipe de France ont remporté leur duel (15-23) face à l'équipe nationale italienne dans le cadre d'un match amical au Vince LOMBARDI Stadium, à Castel Giorgio (Italie).

Aymeric DETHELOT, second quarter back sur les derniers camps, revient sur cette semaine de stage et sur le match contre l'Italie.

 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_1387365163.jpg

 
 

" Ce stage était, pour l'ensemble des joueurs convoqués, une occasion de jouer un match sous les couleurs tricolores et montrer notre niveau en condition de match. Ce stage était très intense physiquement et mentalement car on devait préparer le match de l'Italie en 3 jours et en 7 pratiques. Personnellement, je savais que nous allions avoir un rythme très soutenu durant le stage. J'ai donc pris le temps de me préparer davantage dès la fin du championnat.

Le groupe était jeune et très peu de joueurs avaient auparavant eu une expérience en équipe de France. Au fur et à mesure du stage, la cohésion s'est renforcée en dehors du terrain, cela a aidé à augmenter notre niveau de jeu sur le terrain. De plus, quand on a un objectif en commun, il est plus simple de s'entendre et de vivre ensemble. Certains disaient même qu'il n'y avait jamais eu autant " d'ambiance " depuis leur arrivée en équipe de France. J'ai apprécié jouer au sein de ce groupe car il y avait un grain de folie tout en restant concentrés quand il le fallait.

Le groupe a été solide mentalement pour jouer ce match. Nous sortions d'un camp assez intense et nous avons voyagé tardivement la veille pour nous rendre en Italie. Il est vrai que nous n'étions pas à notre meilleur niveau mais nous sommes fiers d'être rentrés avec une victoire. Le groupe détient un gros potentiel et deviendra meilleur avec le travail et les efforts nécessaires.

Personnellement, je suis content d'avoir enfin pu jouer mon premier match avec l'équipe de France. Grâce au travail de mes coéquipiers, j'ai eu l'opportunité de marquer à la passe et à la course. Même si j'ai conscience qu'il va falloir être meilleur par la suite, je suis content de l'expérience que cette campagne m'a apporté. Les joueurs italiens semblaient plus expérimentés que nous, ils ont pris le dessus un certain temps mais on a su faire les bons jeux aux bons moments.

Mes objectifs pour le prochain stage est d'être le meilleur à ma position et continuer à progresser. Le groupe des QB's est très talentueux et ambitieux, être en compétition avec des joueurs de cette qualité est un plaisir et me motive à travailler plus dur. Concernant les tests physiques, étant blessé, je n'ai pas pu faire la première session en janvier dernier, je vais donc me préparer pour faire de bonnes performances et pouvoir faire parti du « Club 500 ». Pour le championnat d'Europe 2018, nous devons également progresser physiquement et ces tests permettent de voir quel joueur « met des actions sur ses mots ».

Je souhaitais adresser un grand merci à l'organisation et aux supporters italiens qui nous ont accueilli chaleureusement. Merci à tous ceux qui nous ont supporté.
"

Crédits photos : Thomas DEPAEPE
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_934450961.jpg

 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_629895782.jpg

 
  On the road to Canada

 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_2117576286.jpg

 
 

Fin du stage EDF U19 pour Jaurès GOKE, Thibault VAN ELSUE, Brice DUVALLET et Grégoire NOEL ! Les 4 joueurs du Pôle France Picardie s'envolent désormais pour une nouvelle aventure outre-atlantique !

Ils reviennent sur cette semaine avec l'équipe de France et nous dévoilent leurs derniers ressentis avant le grand départ !

 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_376086339.jpg

 
 

Jaurès : "J'ai 18 ans, je suis LB et je joue actuellement aux Spartiates d'Amiens. Je suis au Pôle France Picardie depuis le début de la saison.

J'ai commencé le football américain en région parisienne il y a 5 ans, en débutant par le flag aux Eperviers de Longjumeau.

J'entame ma troisième année avec l'équipe de France U19.
"
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_414645633.jpg

 
 

Thibault : "J'ai 18 ans, je joue LB. Ca fait actuellement 3 ans que je suis au Pôle France Picardie, j'ai fait 4 ans aux Léopards de Rouen et cette saison j'ai joué avec les Spartiates d'Amiens.

C'est ma deuxième sélection en EDF U19.
"
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_511583053.jpg

 
 

Brice : "J'ai 18 ans, je joue RB. J'ai commencé le football aux Léopards de Rouen et j'ai décidé d'intégrer le Pôle France Picardie après 3 ans de pratique, ça fait maintenant 2 ans que j'y suis.

L'année dernière j'ai participé au championnat d'Europe en Allemagne et c'est du coup ma deuxième année avec l'équipe de France U19.
"
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_1649280077.jpg

 
 

Grégoire : "J'ai commencé le football en 2010 aux Pygargues de Troyes. J'ai décidé d'aller au Pôle France Picardie car je voulais m'entraîner davantage.

Comme Brice, j'ai fait ma première campagne EDF l'été dernier en Allemagne. J'ai également été appelé en avril dernier sur le passing camp avec l'EDF senior en tant que QB junior.
"
 
 

Jaurès : "Ce qui m'a poussé à partir au Canada c'est de pouvoir jouer au football américain au plus haut niveau tout en continuant mes études. J'ai également envie de découvrir une autre culture. C'est aussi l'opportunité, grâce au football américain, d'intégrer une université outre-atlantique et ressortir avec un diplôme reconnu à l'international."


Brice : "Ce qui m'a le plus attiré dans cette aventure, c'est de pouvoir jouer à un niveau supérieur, pouvoir continuer à suivre à la fois un cursus scolaire et sportif et découvrir la culture outre-atlantique."

Grégoire : "Mon objectif premier reste de performer sportivement tout en restant concentré sur les études car là-bas si on ne valide pas nos unités, on ne peut plus être éligible pour jouer, donc c'est très important d'être concentré sur ces deux aspects. On ne part clairement pas là-bas en se disant qu'on part en "vacances".

Thibault : "On a quelques appréhensions au niveau du football forcément, on ne connaît pas du tout le nouvel environnement, les personnes, l'école etc. mais on relativise en se disant qu'on a déjà fait connaissance avec des joueurs, le coach va venir nous accueillir à l'aéroport et qu'on verra tout ça une fois là-bas."


Grégoire : "Au niveau du stage à Reims, c'est un des plus physiques qu'on a pu faire notamment à cause de la chaleur et le rythme très soutenu avec les entraînements et les meetings. Mais personnellement, je me suis senti beaucoup plus à l'aise dans mon jeu par-rapport à l'année dernière où c'était ma première campagne en EDF U19."

Brice : "Ce qui change des précédents stages, c'est qu'on est encore plus accompagnés et encadrés, notamment avec la cryothérapie et les notes journalières qui permettent d'avoir une véritable évaluation de notre journée d'entraînement."

Thibault : "D'un point de vue collectif, je trouve qu'on est très soudés. Je trouve que le staff a mis le paquet sur les entraînements, les meetings et la récupération, certes c'est un stage qui est assez dur cette année mais grâce au Pôle France on est plutôt bien préparés."

Jaurès : "Il y a un bon groupe, une bonne équipe, avec tous les camps et matchs amicaux qui vont être mis en place, je pense qu'on sera prêts pour le championnat d'Europe 2017."

Crédits photos : FFFA

A partir de septembre, vous pourrez suivre chaque mois, les nouvelles aventures de nos joueurs de la Team #EDFU19 au Canada !
 
     FLAG
  Coupe du monde 2016 - On the road to Bahamas

Dans moins de 2 mois les joueuses de la sélection nationale s'envoleront pour la Coupe du monde 2016 qui se déroulera aux Bahamas.

Stéphanie BRYGOO, Quarter Back de la sélection, revient sur son expérience et les objectifs du groupe pour la compétition à venir.
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_2103889407.jpg

 
 

" Je pratique le flag depuis 2004 ; j'ai découvert la discipline aux Etats-Unis à la fac, du coup en rentrant en France, j'ai voulu tenter l'expérience et j'ai intégré l'équipe des Molosses d'Asnières-sur-Seine. J'ai également intégré en 2004 la sélection nationale féminine, ma première avec la sélection était à Thonon-les-Bains.

Ce qui me plaît le plus dans la discipline c'est la stratégie et le collectif. Le côté mixte peut être parfois assez compliqué dans le sens où les filles ont des fois du mal à s'imposer dans un collectif plutôt masculin mais quand les équipes jouent le jeu c'est vraiment agréable.

Concernant le championnat du monde, l'objectif est d'aller le plus loin possible mais c'est clair qu'on vise le podium. On sait que ça ne va pas être une partie de plaisir et que ça va être difficile. Au niveau du groupe sélectionné, ce sont toutes des joueuses qui ont déjà fait une compétition avec la sélection, elle savent toutes à quoi s'attendre en terme d'intensité et de niveau de jeu, du coup on va pouvoir rentrer dans le vif du sujet dès le départ et il le faut car nous n'avons pas beaucoup de temps pour nous préparer et travailler.
"

Crédit photo : FFFA
 
  Le Flag en mer !

 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_1614293283.jpg

 
 

L'actualité Flag nous amène du côté de la Marine Nationale ce mois-ci, où suite à une initiative personnelle d'un membre de l'équipage du Porte-Avions Charles de Gaulle, une équipe de Flag a vu le jour en novembre les « SPARTANS ».

Fort de leur nombreux déplacements, et riches des échéances avec les marines étrangères, notamment l'US NAVY, cette équipe leur permet de fortifier leurs relations avec celles-ci au travers de rencontres sportives internationales.

Le projet initié par le Maitre Yannick, Mécanicien d'aéronautique, Président des Officiers Mariniers du Porte-avions Charles de Gaulle et grand supporter des Pittsburg STEELERS, dans le cadre de leur déploiement en opération extérieure actuelle, n'a pas eu à trop tarder à obtenir l'engouement désiré au vu du nombre de candidats présents à la première initiation de flag dans un cadre militaire.

Dans ce projet, il a pu s'appuyer sur une personne d'expérience dans le milieu du Football Américain en la personne du Maitre mécanicien d'aéronautique, Sébastion DREANNO (ancien Canonniers de Toulon et actuel président des Troyens de Landivisiau). Il occupe conjointement les postes de directeur technique de la Ligue Bretagne, membre de l'Equipe Technique Nationale au poste de formateur, membre de la commission nationale de flag et membre du Comité directeur de la Fédération.

Les conditions spécifiques aux embarquements à la mer sur un bâtiment de la Marine Nationale font qu'il n'est pas aisé de s'entrainer, et les pratiquants profitent donc des journées de relâche (« No Fly Day ») pour se regrouper et organiser un practice sur le pont d'envol.

Des briefings tactiques, techniques mais aussi arbitrales sont organisés en fonction de la disponibilité de chacun, dans l'objectif de préparer au mieux la future rencontre contre la TEAM US NAVY.

Cette primo-initiative, vu son engouement, pourrait bien faire émerger d'autres équipes au sein de la Marine nationale, et pourquoi pas un jour aboutir sur un championnat militaire de Flag.

Crédit photo : Marine nationale
 
     CHEERLEADING
 

En attendant la rentrée, (re)découvrez les moments forts de la Finale de Cheerleading et de Cheerdancing 2016 !
 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_1033149465.jpg

 
 

 
     SUIVEZ-NOUS !
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_117455548.jpg

 
  5e410e414409dcb17f1b5b41cffbd83b_img_1105397468.jpg

 

réalisation ex-alto.com