Football Américain - Flag - Cheerleading - FFFA - Actualités

Accès extranet

Facebook Dailymotion Twitter

L'actualité de la FFFA


Saison 2020/2021


SIDELINE ... avec Maxime Portafaix


Sideline c'est l'occasion d'un coup de projecteur sur les bénévoles qui font au quotidien le succès de notre fédération ! Nous sommes en région BFC avec Maxime PORTAFAIX. 

FFFA : Bonjour Maxime , pourriez-vous vous présenter et nous expliquer votre lien avec nos disciplines ?

Maxime Portafaix : Je suis président et dirigeant du club de Saint-Etienne. J’ai 31 ans et je suis présent dans le milieu du football américain depuis plus de 15 ans. J’ai commencé la pratique du football à l’âge de 14 ans sur la ville de Saint-Etienne. Cela m’a permis, par la suite, de m’investir dans le coaching pour les sections jeunes et dans l’administration du club en tant que membre du comité directeur des “Giants”. Depuis 2014, j’occupe les fonctions de président du club de Saint-Etienne. En dehors de ces activités, je suis professeur au lycée.

FFFA : Pourriez-vous présenter votre club ?

Maxime Portafaix : Le club des Giants est l’un des premiers clubs de football américain français, fondé en 1986. En 2016, nous avons fêté les 30 ans du club et réuni à cette occasion un grand nombre d’adhérents ayant participé à l’aventure depuis de nombreuses années. Nous évoluons aujourd'hui en D3 pour le football américain. Au sein de notre équipe de flag football, des joueurs ont été retenus pour faire partie de l'Équipe de France. Sur cette même discipline, nous avons une section junior engagée en championnat et une section cadette, qui n’a malheureusement pas encore eu la possibilité d’effectuer des matchs. Notre club comptabilise 80 licenciés.

FFFA : Pourriez-vous nous détailler vos missions et votre fonction au sein du club ?

Maxime Portafaix : Je gère essentiellement les tâches administratives et budgétaires du club : les prises de licences, les dossiers de subventions, les relations avec les institutions, la comptabilité avec l’aide du trésorier, etc. Également, je suis en charge de la mise en place des formations CA (certificats d’aptitude) et des formations d’arbitrage sur Saint-Etienne. Enfin, je suis en lien avec tous nos partenaires, la ligue et la fédération.

FFFA : Quel est le projet associatif de votre club ?

Maxime Portafaix : Saint-Etienne est une ville d’environ 400 000 habitants. Cependant, la ville offre peu d’écoles supérieures pour nos jeunes, ce qui nous empêche de les garder au sein de notre club. C’est pour cette raison qu’un de nos objectifs clés est d’essayer de conserver nos jeunes, depuis les catégories juniors jusqu’aux seniors. D’autre part, nous mettons en place des animations pendant les vacances scolaires, dans les centres aérés. Il y a quelques années, nous avons également eu un partenariat avec la maison d’arrêt de Saint-Etienne, ce qui nous permettait de venir présenter la discipline du flag à des détenus. Notre but consiste à nous investir un maximum dans la vie locale et auprès de notre bassin de population. Nous souhaitons donner l’image d’un club familial, avec une volonté de regrouper des jeunes de tout horizon, tant sur le plan social que professionnel.

FFFA : Quels sont vos objectifs pour l’avenir de nos disciplines et de votre club ?

Maxime Portafaix : Depuis deux ans, nous avons pour projet de relancer la section flag, mise en “standby” depuis quelque temps. Nous avons réussi à créer notre équipe pour participer à la coupe de France mais également, aux petits tournois organisés par la ligue. Pour nos catégories jeunes, comme évoqué, notre objectif est d’essayer de les fidéliser dès leur arrivée. Nous souhaitons réellement mettre en avant la cohésion avec une mise en place d'entraînements communs entre les différentes sections et une implication des joueurs seniors, dans le coaching staff.

Enfin, la catégorie sénior est en reconstruction. Nous avons enchaîné de très belles saisons mais nous avons eu un récent “passage à vide”, notamment avec la défection de nombreux joueurs. Nous essayons de relancer cette catégorie notamment par le recrutement et par la formation. Nous avons la chance d’avoir encore des anciens joueurs investis qui ont du savoir-faire à transmettre à nos jeunes. Notre ambition à court terme est d’aller chercher les premières places du championnat de D3. Nous sommes fiers de compter parmi nous des joueurs ayant brillé à l’étranger au sein d’universités Canadiennes (recrutés par des universités québécoises, notamment à Mcgill University et à Concordia University).

FFFA : Enfin dans ce contexte un peu particulier, que mettez-vous en place pour vos clubs (pendant et post confinement) ?

Maxime Portafaix : Le premier confinement a été un peu plus difficile à vivre puisque nous n’avions aucun recul sur la situation. Durant la première phase de confinement, l’objectif était de garder la motivation auprès des joueurs. Nous avons animé des réunions ZOOM où chaque joueur partageait sa vision du club, etc. Cela nous a permis d’avancer, que ce soit d’un point de vue administratif, sur la mise en place d’une nouvelle communication ou encore, de nouveaux partenariats. Nous avons essayé de réfléchir également à la partie recrutement.

A Saint-Etienne, nous faisions partie des villes les plus touchées, c’est pourquoi nous avons rapidement eu un couvre-feu. Suite à l’expérience du premier confinement, nous avons su rebondir et nous adapter plus facilement à cette deuxième phase. A l’heure actuelle, nous essayons de mettre en place des formations à distance. Les coachs vont essayer de développer d’autres actions qui ne sont pas forcément réalisées pendant les entraînements. L’objectif est de garder la motivation et de proposer de nouvelles activités, comme des petits séminaires de coaching sur des schémas offensifs et défensifs. Nous incitons les jeunes à garder la forme chez eux et à prendre leur “mal en patience”. Pour finir sur une note positive, cette situation a généré une réelle adhésion des joueurs et a permis à l’équipe administrative de s’investir davantage au sein du club.