Football Américain - Flag - Cheerleading - FFFA - Actualités

Accès extranet

Facebook Dailymotion Twitter

L'actualité de la FFFA


Saison 2020/2021


SIDELINE ... avec Marine Paris


Sideline c'est l'occasion d'un coup de projecteur sur les bénévoles qui font au quotidien le succès de notre fédération ! Nous sommes en région OCC avec Marine Paris. 

 

FFFA   : Bonjour Marine, pourriez-vous vous présenter rapidement ?

Marine Paris : Je suis vice-présidente dans le club des Comètes de Montrabé, je suis aussi arbitre, coach jeune et joueuse. En parallèle, je suis actuellement animatrice en périscolaire dans une école primaire. Ce poste n’a rien à voir avec mes préoccupations habituelles, puisque je travaille en principe, sur la protection et la conservation de la faune des animaux sauvages et plus particulièrement, celle des chauves-souris.

FFFA : Pouvez-vous nous expliquer votre lien avec nos disciplines ?

Marine Paris : J’ai découvert le football américain il y a maintenant 20 ans, suite à la création d’un club nommé “Les Raptors de Bouloc”. Je venais supporter à l'époque, mon frère qui pratiquait déjà dans ce club. C’est alors que le club a fusionné avec celui des Comètes.

Cependant, j’ai débuté le football américain dans l’équipe féminine du club des Ours de Toulouse. Mais deux ans après, j’ai ouvert la section féminine dans le club des Comètes et depuis, j’y suis toujours.

FFFA : Pourriez-vous nous détailler vos missions et votre fonction au sein du club ?

Marine Paris : En tant que membre du bureau, je travaille avec mon président Clément Chauveau et je m’occupe principalement de la partie administrative (licences, dossiers, demandes de subventions, etc.). Je fais aussi le lien avec les différents présidents et présidentes des autres clubs, pour l’organisation des championnats ou de différents tournois.

FFFA : Pourriez-vous présenter votre club ?

Marine Paris : Le club des Comètes a été créé en 1991. En 1994, il fut le premier grand club à obtenir un titre de champion de France de football américain, en troisième division. Nous avons décidé d’orienter le club vers la formation des jeunes, dès les années 2000. Suite à la création d’une école de football, le club a ouvert la première section minime de France. Ensuite, en 2014, nous avons créé une section flag football mixte, ce qui a permis d’intégrer les femmes dans la compétition. Pour finir, en 2017, le club s’est développé sur le sport féminin, en créant sa section féminine de football américain.

FFFA : Comment arrivez-vous à gérer votre quotidien entre vie professionnelle et vie de bénévole ?

Marine Paris : Ce n’est pas toujours évident puisque je travaille le jour et parfois la nuit, j’ai beaucoup d’heures supplémentaires. Cela me demande une bonne organisation mais aussi de faire des compromis : je dois dégager trois soirs par semaine pour mes entraînements en tant que joueuse et pour les entraînements de mes jeunes, sans oublier que je travaille sur ma condition physique tous les jours. Parfois je dois empiéter sur mes weekends, mon temps de repos… mais la passion est présente et c’est le plus important !

FFFA : Quel est le projet associatif de votre club ?

Marine Paris : L’objectif principal est de restructurer nos sections jeunes de 8 à 17 ans, nous souhaitons proposer des initiations dans des structures de jeunesse (centre aéré, éco, etc.). Nous voulons aussi pérenniser nos sections déjà existantes, notamment les sections féminines, puisque l’objectif est d’envoyer nos joueuses sur la future équipe de France. Également, nous aimerions continuer de développer notre section flag et notre section masculine équipée, que l’on souhaiterait faire monter en D3 dans les années à venir. Pour finir, nous voulons à tout prix mettre en place un coaching staff pour l’ensemble des sections.

FFFA : Enfin, dans ce contexte un peu particulier, que mettez-vous en place pour vos clubs (pendant et post confinement) ?

Marine Paris : Tant bien que mal, nous essayons de préparer une éventuelle reprise de saison, notamment avec l’organisation des championnats. En parallèle, nous cherchons à rester en contact avec nos licenciés en proposant des visioconférences pour échanger sur le football américain. Concernant nos jeunes, je leur ai préparé des petites séances pour se maintenir en forme et conserver les techniques que nous avons pu apprendre en début de saison.