Football Américain - Flag - Cheerleading - FFFA - Actualités

Accès extranet

Facebook Dailymotion Twitter

L'actualité de la FFFA


Saison 2020/2021


SIDELINE ... avec Christophe Grassi


Sideline c'est l'occasion d'un coup de projecteur sur les bénévoles qui font au quotidien le succès de notre fédération ! Nous sommes en région OCC avec Christophe Grassi.


FFFA : Bonjour Christophe, pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Christophe Grassi : Bonjour, je suis le fondateur et le président du club War Eagles, créé en 2014. Je m’occupe un peu de tout comme nous sommes un petit club. J’assiste les coachs dans les petites sections et je suis supporteur de toutes nos équipes. Je suis également joueur de football américain et de flag football. D’un point de vue professionnel, je dirige une agence de communication que j’ai créé depuis une vingtaine d'années.

FFFA : Comment avez-vous découvert nos disciplines ?

Christophe Grassi : J’ai connu ce sport grâce à un membre de ma famille qui pratiquait du football américain, j’allais souvent le voir et j’avais des étoiles plein les yeux. Bien plus tard, j’ai commencé à jouer dans un club nommé les félins de Juvignac et d’année en année, j’ai développé une passion pour le football américain. Depuis 5 ans que j’ai décidé de monter le club des War Eagles afin d’apporter une vision différente du football américain. J’ai souhaité mettre en avant mon approche personnelle et élargir la discipline sur d’autres sections comme le flag football et le cheerleading.

FFFA : Pourriez-vous nous parler, un peu plus en détails, de vos missions et de votre fonction au sein du club ?

Christophe Grassi : J’ai mis en place toute l’organisation du club, je continue à staffer l’équipe et je travaille avec les bénévoles pour nous organiser au mieux. J’agis de manière transversale sur l’ensemble des sections. De plus, je gère le budget prévisionnel et les achats à effectuer… Enfin, J’assiste les dirigeants des sections lorsqu’ils ont besoin d’aide pour la mise en place d’un championnat ou d’un nouvel événement. Le principe reste le suivant : chaque responsable de pôle est maître de sa section.

FFFA : Comment arrivez-vous à gérer votre quotidien entre vie professionnelle et vie de bénévole ?

Christophe Grassi : J’ai une vie professionnelle assez chargée en tant qu’agent de communication. Mais la force de notre club est le fait d’avoir énormément de bénévoles qui m’accompagnent dans la gestion du club. Nous sommes une douzaine de bénévoles à assurer le bon fonctionnement du club, avec un bureau très présent. Les responsables de chaque pôle font vraiment leur travail avec bienveillance. Tout cela me permet de ne pas y passer énormément de temps à part en début de saison. Un grand merci à ses responsables et aux licenciés qui m’aident et me soutiennent au quotidien !

FFFA : Pourriez-vous présenter votre club ?

Christophe Grassi : Le club des War Eagles a été créé en 2014. Nous avons commencé avec une seule équipe de football américain, composée de 12 joueurs. L’idée était de se regrouper entre amis et de finir notre carrière sportive tous ensemble. Très rapidement, nous avons développé d’autres sections (le flag football et le cheerleading) et nous avons atteint les 135 licenciés en 2018. La pratique du football américain démarre à l’âge de 9 ans avec les équipements du flag football. En flag football nous commençons beaucoup plus tôt, dès l’âge de 4 ans et pour la section cheerleading nous avons les US (pour les petits) et les Ados.

FFFA : Quel est le projet associatif de votre club ?

Christophe Grassi : Nous sommes énormément centrés sur la communication. Notamment avec la diffusion d'informations sur les journaux locaux, notre site internet, auprès des parents, des bénévoles du club et des licenciés. Malgré toute cette communication nous avons dû mal à nous faire connaître. En effet, nous nous apercevons que lors d’événements, beaucoup de personnes ne connaissent pas nos disciplines. Nous avons donc pour objectif d’augmenter notre notoriété.

D’autre part, nous souhaitons développer la catégorie des 9/15 ans sur la discipline du football américain et du cheerleading. Pour cela, nous créons des événements, nous nous rapprochons des MJC et nous essayons de mettre en place avec les coachs des sessions pendant les vacances scolaires. Enfin, nous proposons à des collèges des journées d’initiations pour leur faire découvrir nos disciplines.

FFFA : Enfin dans ce contexte un peu particulier, que mettez-vous en place pour vos clubs (pendant et post confinement) ?

Chris Grassi : Le plus gros problème reste une frustration de nos licenciés, nous avons que des joueurs passionnés par nos disciplines et le fait de ne plus pouvoir être sur les terrains reste très compliqué pour eux. Nous avons réussi à gérer le côté administratif et financier puisque nous avons mis en place un paiement par trimestre. En termes d’animations, nous diffusons des programmes de renforcement musculaire sur nos différents réseaux pour nos licenciés. Des séances particulières via zoom sont mises à disposition pour les seniors du football américain et nous avons maintenu les mêmes horaires d’entraînement qu’en temps normal. Nous continuons nos animations sur les groupes de discussions pour apporter un côté un peu plus fun à nos joueurs. L’équipe du cheerleading font des petits challenges : des figures qu’elles réalisent chez elles et qu’elles nous partagent sur nos réseaux. Nous avons aussi mis à jour notre boutique.