Football Américain - Flag - Cheerleading - FFFA - Actualités

Accès extranet

Facebook Dailymotion Twitter

L'actualité de la FFFA


Saison 2020/2021


SIDELINE ... avec Alexandre Turpin


Sideline c'est l'occasion d'un coup de projecteur sur les bénévoles qui font au quotidien le succès de notre fédération ! Nous sommes en région BFC avec Alexandre TURPIN.


----

FFFA : Bonjour Alexandre, pourriez-vous vous présenter et nous expliquer votre lien avec nos disciplines ?

Alexandre TURPIN : Je travaille dans le domaine du football américain depuis 2004. Je suis bénévole à la Fédération et à la ligue Franche-Comté et salarié de deux clubs, celui des “Hoplites de Beaune” et des “Centurions de Châlons-sur-Saône". Je m’occupe principalement du football américain et du flag football pour les catégories jeunes.

FFFA : Pourriez-vous présenter vos deux clubs ?

Alexandre TURPIN : Le club des “Hoplites” de Beaune (anciennement “Devils”) existe depuis 2008 et est situé au sud de la Côte d’or. Le récent changement de nom s’est fait avec l’objectif de relancer une dynamique de développement. En effet, le club souhaite s’orienter davantage vers les jeunes, mettre en avant le flag football et la formation. Les “Hoplites” de Beaune ne s’orientent pas principalement vers la compétition puisqu’ils sont situés dans une petite ville. Ils n’ont donc pas suffisamment d’effectifs pour créer une équipe Senior réellement compétitive.

Le club des “Centurions” de Chalon-sur-Saône est situé au Nord de la Saône-et-Loire et existe depuis 2012. Tous les ans, il connaît une augmentation importante de son nombre de licenciés ! L'année dernière nous avons dépassé la barre des cent adhérents, en comptant le football américain et le cheerleading. Le club a également décidé de cibler ses actions sur le développement de ses catégories jeunes (U12, U14, U16, U19), notamment par le biais d’animations flag football que j’anime.

C’est en ce sens que depuis septembre 2020, je suis en emploi partagé sur le Nord de la Saône-et-Loire et le Sud de la Côte d’or. Ma mission principale est de développer et de promouvoir ces deux clubs afin d’attirer de nouveaux adhérents sur les catégories jeunes.

FFFA : Pourriez-vous nous détailler vos missions ?

Alexandre TURPIN : Ma fonction principale est donc, le développement de ces deux structures associatives. Mes missions concernent la gestion administrative ( gestion des licences, collecte des informations fédérales,etc.), la gestion de nos relations avec les collectivités territoriales (assister aux réunions de l’office municipal des sports, des réunions d’information sur les prérequis pour les subventions, les fêtes associatives, etc.) et enfin, la gestion d’animations sportives flag football dans le milieu scolaire, périscolaire ou encore extrascolaire. J’interviens avec mon matériel (des flags, des cônes, des ballons) pour faire découvrir cette discipline aux jeunes. Je le fais de manière ludique afin de les sensibiliser à ce sport, de casser l’image un peu brutale du football américain et de permettre à nos clubs d’avoir une meilleure visibilité au sein de notre collectivité.

FFFA : Quel est le projet associatif de vos clubs ?

Alexandre TURPIN : J’essaie toujours d'avoir une vision globale des deux clubs. Lorsque je mets en place une action sur l’un, je l’applique sur l’autre afin qu’il y ait toujours une logique de développement homogène.

Les “Centurions” de Châlons-sur-Saône ont un peu plus d’avance sur les “Hoplites de Beaune” notamment sur leur nombre (plus important) d'entraîneurs et de licenciés. L’objectif actuel des “Hoplites” est de rattraper un peu leur “retard” pour avoir un rayonnement plus important sur le football américain. Les deux clubs souhaitent développer leurs catégories jeunes afin de pérenniser leurs équipes seniors. En effet, nous souhaiterions qu’un jeune formé à Beaune puisse, au cours de ses études, être transféré à Chalon (ce n’est qu’à 20 minutes de route) sans être pénalisé et obtenir une continuité sportive. Tout ça dans le but de garder notre place en championnat régional et de, pourquoi pas, évoluer.

Mon objectif personnel, en tant que salarié, est de répartir au mieux mon temps entre les deux instances.

FFFA : Quel lien entretenez-vous avec votre municipalité ? Celle-ci joue-t-elle un rôle dans le développement du club ? Quelles actions mettez-vous en place ?

Alexandre TURPIN : Que ce soit sur Beaune ou Châlons-sur-Saône, nous sommes en contact régulier avec les municipalités (service des sports ou de la vie associative). Sur Beaune, nous avons trois créneaux d'entraînement pour les jeunes et les seniors, avec des entraînements en commun pour instaurer une cohésion entre les adhérents.

J’interviens dans le cadre des vacances scolaires sur les municipalités de Beaune et de Châlons-sur-Saône. Elles mettent en place des actions pour les jeunes déjà inscrits en club ou non afin de participer à des activités extrascolaires et sportives. Lors de mes animations, j’essaie toujours d’instaurer une mixité de groupes, notamment avec la pratique du Flag Football. Au travers de cette discipline, nous essayons d’inculquer un grand nombre de valeurs (fun, fair-play, respect, mixité,...) aux enfants mais également, de les sensibiliser à la langue anglaise. En effet, en concertation avec ces deux municipalités, mon objectif serait d'intervenir au sein des écoles et de proposer la pratique du Flag Football en anglais.

Ces interventions permettent de montrer l’implication des clubs dans la vie locale, associative, scolaire et plus particulièrement dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

FFFA : Enfin dans ce contexte un peu particulier, que mettez-vous en place pour vos clubs (pendant et post confinement) ?

Alexandre TURPIN : Nous avons plutôt bien vécu le premier confinement. Je trouve que celui-ci a permis aux associations sportives de la région de prendre un peu de recul et d’avoir du temps pour se projeter sur les actions sportives à venir. Nous avions pris le temps de communiquer entre les clubs et de mettre en place nos prochaines actions sur la nouvelle année sportive.

Concernant le confinement actuel, nous avons été plus réactifs pour nous adapter grâce à l’expérience du premier confinement. Avec le club de Châlons-sur-Saône, nous proposons des cours de préparation physique en visioconférence, sur des séances d’une heure par semaine avec l’aide de joueurs motivés ! Également, une heure de tableau blanc sur les points de règles et les points techniques. Chez les “Hoplites”, nous essayons d’insister surtout sur les points de règles afin de garder le contact avec nos licenciés.

Les championnats sont déjà positionnés, les joueurs sont prêts mentalement et physiquement. Nous croisons les doigts pour que le confinement ne dure pas trop longtemps et que nous puissions reprendre les entraînements et les matchs au plus vite !

Pour ma part, en tant qu’animateur sportif je ne suis pas du tout gêné par le confinement. J’ai toujours la possibilité d’intervenir dans les écoles et sur les temps périscolaires. Également, la mise en place du télétravail me permet toujours d’assurer les tâches administratives des clubs.

Lien vers la vidéo :