Football Américain - Flag - Cheerleading - FFFA - Actualités

Accès extranet

Facebook Dailymotion Twitter

L'actualité de la FFFA


Saison 2019/2020


Covid-19 : Plan de reprise des activités de la Fédération Française de Football Américain


À la suite des interventions du Premier Ministre et de la Ministre des Sports concernant la reprise des activités sportives et économiques, la Présidente de la Fédération Française de Football Américain (FFFA) vous propose un point sur la situation à date alors que « la pratique ne pourra pas se faire pour les sports collectifs et de contact » (Ministre des sports – Roxana Maracineanu).




Pratiquants de cheerleading, joueurs de football américain ou de flag football : après les discours politiques de cette semaine, voici la nécessaire position fédérale.

Nous souhaitons tous pouvoir reprendre le chemin des terrains et des gymnases et retrouver au plus vite nos amis, partenaires et entraîneurs.

Suite au discours de Monsieur le Premier Ministre, la population française espère que les mesures qui vont être prises à compter du 11 mai prochain pourront offrir un retour à une vie sociale active, dans tous les domaines et pour chacun. Pour autant, et à raison, nous faisons face à de nombreuses inconnues collectives qui nous empêchent de nous projeter vers une reprise d’activité, aussi encadrée soit elle, à compter du 11 mai 2020. De ce fait, la FFFA doit continuer à se montrer responsable et appelle ses adhérents, clubs et ligues à la patience quant à la reprise des activités.

Soyez cependant certains que la Fédération reste active auprès des législateurs (Ministère, CNOSF et Agence Nationale du Sport) afin de faire entendre votre voix et nos ambitions.

Si, depuis l’intervention de M. Edouard Philippe devant l’Assemblée Nationale le 28 avril dernier, la pratique sportive individuelle pourra reprendre dès le 11 mai sous couvert des directives mises en place, elle a été depuis précisée par la Ministre des Sports le 30 avril.

Nos disciplines revêtant un caractère collectif, nous devrons encore faire preuve de patience avant de pouvoir reprendre nos activités de pratique, même à compter de la date du 11 mai.

En ce sens, et jusqu’à nouvel ordre, nous ne pourrons nous réunir dans le but de jouer à nos jeux favoris. Je demande donc à tous de continuer à faire preuve de résilience pour un temps encore. La lumière est au bout du tunnel et la FFFA travaille à différents scenarii de reprise qui seront activés dès que cela sera sanitairement possible, prenant en compte s’il le faut les spécificités de chaque territoire.

Ces possibles évolutions seront soumises à un protocole médical encadré par nos médecins fédéraux qui permettra d’appliquer les gestes barrières, de respecter les mesures de distanciation physique, sans s’exposer ou exposer les autres à un risque sanitaire. Nous parlons d’un futur, que l’on espère proche, mais bien d’un futur…



La FFFA reste active et à disposition de tous

En guise de continuité et de prévisions de reprise, même éloignées, les équipes fédérales travaillent à un déroulé avec des propositions certaines et des solutions éventuelles qui interviendront dans une deuxième phase en fonction de l’évolution de la situation. Le tout sous couvert des possibilités confirmées -ou amendées- par l’Etat, la validation du corps médical et les possibilités variables d’un territoire à l’autre. En effet, la méthodologie fédérale repose sur les orientations suivantes :

  • Pour passer d’une étape à la suivante, la primeur passe par la nécessaire validation des autorités étatiques, sanitaires, de la commission médicale de la fédération et de la fédération en général ;
  • Ce passage pourra se faire de manière décalée entre les régions (Ligues), en fonction des décisions de l’Etat sur le déconfinement effectif d’une région ou non ;
  • Lors du passage d’une étape à une autre, les activités de l’étape précédente restent envisageables ;
  • Des adaptations par catégorie d’âge, notamment pour les plus jeunes, pourront être envisagées si le respect des gestes barrières est trop compliqué pour certaines catégories.

Au préalable, rappel est fait que les propositions suivantes, lorsqu’elles sont faites dans le cadre d’un club affilié, ne sont ouvertes qu’aux licenciés effectifs de la Fédération pour la saison en cours, jusqu’au 31 juillet 2020. Les licenciés « compétition » et « loisirs » peuvent participer à l’intégralité des séances. Une personne n’ayant pas de licence « compétition » ou « loisirs » peut souscrire à une licence « découverte » afin de participer à une séance unique d'initiation.

Les pratiques domestiques sont couvertes par les assurances individuelles de chacun. La FFFA ne s’en porte pas garante.

ETAPE 1 – Quelle est l’offre fédérale dès le 11 mai 2020 ?

  • Soutien à la structuration administrative, financière, communication des clubs et des Ligues. L’équipe administrative est disponible par rendez-vous via vidéoconférences par thème ;
  • Possibilité de retours et échanges sur les contrats d’objectifs avec les clubs de D1/D2/D3. L’équipe administrative est disponible par rendez-vous via vidéoconférences ;
  • Poursuite des “coach talk” live sur YouTube à ouvrir à des intervenants « flag », « cheer » et de l’arbitrage, voire de la structuration associative ;
  • Travaux à la création de Webinars spécifiques : gestion administrative, gestion financière, comptabilité, vie associative, créer un projet associatif en vue des élections à venir ;
  • Echange à distance entre les clubs et les ligues avec les techniciens régionaux et nationaux sur des points spécifiques sur rendez-vous via vidéo-conférences par thème ;
  • Mise en place et valorisation des défis interclub à distance, sur le principe du #BougezChezVous proposé par le Ministère des Sports ;
  • Soutien à la reprise du sport individuel d’endurance autorisé par les autorités et dans le cadre prévu.

ETAPE 2 – Quelle est l’offre fédérale (non-exhaustive) en cas d’évolution des contraintes nationales ou locales (dates à définir et à valider par la Fédération) ?

  • Stages par position, par spécialité sur les trois disciplines sur un lieu commun et dans le respect du nombre de pratiquants autorisés par les autorités : respect des distanciations sociales dispensés par les techniciens fédéraux (Ligue et FFFA) ; sous réserve
  • Entraînements dans les clubs dans le respect du nombre de pratiquants autorisés par les autorités, sans contact et avec respect de la distanciation sociale : préparation physique et technique en ligne sur les trois disciplines, coordination/synchronisation ; sous réserve
  • Continuité des travaux pour l’éventuelle « étape 3. »

Les prérequis obligatoires

Si la reprise des activités comme prévu ci-dessus est une éventualité, la FFFA y soumettra des obligations incontournables. Se soustraire à celles-ci engagerait la responsabilité disciplinaire des dirigeants. La liste suivante sera évolutive et transmise à chaque étape :

  • Communiquer toute activité prévue à la FFFA avant sa réalisation ;
  • Attendre la validation de la FFFA avant la mise en place de celle-ci ;
  • L’ouverture des espaces de pratiques devra être faite par les autorités locales : les clubs ne pourront en prendre la responsabilité ;
  • Afficher les gestes barrières à l’accueil de la structure ;
  • Respecter ces gestes barrières avant et après le sport : « on ne s’embrasse pas, on ne se serre pas la main, on ne se rapproche de quiconque (non exhaustif) ;
  • Mettre à disposition obligatoire de distributeurs de solution hydroalcoolique dès l’accueil par les organisateurs ;
  • Désigner et communiquer à la FFFA un encadrant responsable pour contrôler les gestes barrière et la distanciation ;
  • Marquer les distances minimales au sein des vestiaires s’ils sont ouverts ;
  • Proscrire les douches communes ;
  • Fixer un nombre maximum d’athlètes par séance selon les orientations données par les autorités ;
  • Ne pas prêter de matériel : chacun apporte son équipement personnel ;
  • Fermer les espaces collectifs (type « club house ») au public.

C’est sous couvert de ces règles et celles à venir qu’un retour à la pratique sera autorisé, dans le cadre des possibilités données dans les prochaines semaines.



L’impact économique de la crise sanitaire sur l’écosystème fédéral et les mesures pensées par la Fédération Française de Football Américain pour ses licenciés et ses clubs.

Le drame sanitaire couve une récession négative historique de l’économie mondiale. En ce sens, le secteur sportif et les Fédérations comme la nôtre sont gravement touchés.

Pour réduire l’impact négatif de cette crise, la FFFA travaille pour rester en vie et agile dans son quotidien, mais a surtout pour objectif de soutenir l’activité de ses clubs et l’aide à ses licenciés. Les travaux de sauvetage interne et de préparation à la reprise n’ont pas retardé le nécessaire chantier de soutien envers ses adhérents.

La mission première de la FFFA est de maintenir son organisation à flot. En effet, la mise en danger de la structure serait dangereuse pour l’ensemble des acteurs de nos sports. A la hauteur de ce qui lui sera possible, la Fédération va produire des efforts financiers.

Les élus fédéraux pensent à décaler l’augmentation du coût de la licence d’une année afin de faire profiter à ses clubs et licenciés du même tarif pour la saison 2020/2021 que pour l’année en cours. Le comité directeur fédéral décide donc de geler la réforme d’augmentation votée en assemblée générale pour une année et la prévoit pour l’exercice 2021/2022, dans le but d’aider nos clubs dans la reprise de leurs activités dès la saison prochaine.

D’autre part, la FFFA travaille à d’autres projets. Pour autant, il semble prématuré d’en annoncer les contours, à date, sans avoir la certitude d’avoir la capacité financière et structurelle de les proposer.

Les temps sont durs, nous devons nous battre pour survivre mais la FFFA sait pouvoir compter sur l’ensemble des acteurs de son tissu pour combattre la crise généralisée qui met aujourd’hui à mal nos quotidiens de sportifs mais surtout de citoyens.