Football Américain - Flag - Cheerleading - Sportif de Haut Niveau - Lutte anti-dopage

Accès extranet

Facebook Dailymotion Twitter

LUTTE ANTI-DOPAGE



  • Lutte contre le dopage
  • Lutte contre les trafics
  • Antennes médicales

  • Introduction


    Introduction


    La lutte contre le dopage constitue une préoccupation forte du ministère chargé des Sports. Car s’il convient d’écarter les discours réducteurs laissant à penser que tous les sportifs seraient soit dopés, soit complices, il est indéniable que le dopage affecte une grande variété de disciplines sportives, et ce à tous les niveaux de pratique.

    La volonté politique de lutter contre le dopage du ministère s’inscrit dans les différents dispositifs internationaux qui existent depuis plusieurs années et qui sont portés par l’UNESCO, le Conseil de l’Europe et l’AMA (Agence mondiale antidopage). Depuis le 1er janvier 2013, la ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative représente le Conseil de l’Europe au sein du comité exécutif de l’AMA. Sur le plan national, la loi du 5 avril 2006 relative à la lutte contre le dopage et à la protection de la santé des sportifs attribue au ministère un rôle central dans l’engagement et la coordination de la prévention, de l’éducation et de la recherche en matière de dopage. La lutte contre les trafics des produits dopants est également un point important de l’action ministérielle menée.

    Quant à l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD), autorité publique indépendante créée en 2006, elle est chargée de définir et de mettre en œuvre les actions de lutte contre le dopage sur le territoire national, à l’égard des sportifs comme à l’égard des animaux participant à des compétitions sportives (contrôles, analyses, suivi des sanctions notamment).

    La lutte contre le dopage est régie par le code du sport (Livre deuxième, titres III et IV).